LE LIÈVRE ET LA TORTUE : TRAIL NOCTURNE…SANS LUMIÈRE

Samedi dernier j’ai participé à la nocturne du Lièvre et la Tortue à Boigneville, dans le 91. Et si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes pas sans savoir que dans moins de 2 semaines je prendrais le départ de la SaintExpress, de nuit. Alors, ce trail s’inscrivait parfaitement dans mon planning de préparation. A la fois pour courir de nuit ET tester mon matos…

ERREUR DE FAUSSE DÉBUTANTE

J’ai beau courir depuis des années, la majeure partie des courses auxquelles j’ai participé se déroulaient de jour. Mon premier et dernier trail de nuit remontait à… 2013. Soit une éternité ! Du coup, il y a quelques semaines je me suis qu’il était temps de m’équiper dignement pour courir 44 bornes dans le noir. Après quelques rapides comparatifs sur Internet et l’avis du padré, j’ai jeté mon dévolu sur la Petzl Nao + . Et je l’ai reçu très rapidement. Mais prise dans le tourbillon d’une semaine à 100 à l’heure, entre m’occuper de Little M, du déménagement et gérer des travaux qui n’en finissent pas, j’ai complètement oublié de sortir ma nouvelle frontale de sa boîte. C’est le jour même de la course, 2h avant de partir, que je suis allée fouiller dans mes cartons pour la retrouver et la charger… #erreurdedebutante

EN RETARD, EN RETARD, TOUJOURS EN RETARD

Samedi – 14h30 : « Mamamia, j’suis à la bourre ! ». Sachant que j’avais rendez-vous avec Cam à 15h00, il était temps que je me bouge les fesses pour préparer mes affaires. Je retourne les cartons pour trouver mes fringues, je débranche ma Nao et je jette le reste de mes affaires dans mon sac. Je fais un dernier bisou à ma choupinette et au cher et tendre avant de partir, persuadée d’avoir oublié un truc. Ma tête peut être…

Presque à l’heure, je récupère Cam en chemin avant de filer vers Boigneville. Pour couronner mon manque de préparation logistique, je ne savais même pas où j’allais. Dieu merci, Google Maps existe.

img_8515

Sur place, l’organisation est au poil. Moi un peu moins. Je récupère mon dossard et là, MERDE ! Je n’ai pas pris d’épingles à nourrice. #erreurdedebutantebis

Heureusement, les bénévoles ont prévu le coup pour les boulets comme moi. Ouf ! Sauvée…

Holà, pas si vite ! Ne crie pas victoire trop vite ma petite…. Au moment de tester (enfin) ma frontale, c’est le drame ! Elle ne s’allume pas ! Je râle…. Fais ch… ! Au prix où ça coûte, mince quoi !

En bonne copine, Cam, me prête sa lampe Kalenji et je croise les doigts pour ce soit suffisant. De toute manière, je n’ai pas le choix.

RIEN NE SERT DE COURIR…

Sur la ligne de départ, je retrouve deux collègues qui préparent la SaintéLyon. L’un d’eux fanfaronne pas mal au boulot et je sens qu’il veut qu’on se challenge un peu. OK, soit.

17h30, les frontales s’allument et le départ est donné. J’essaie de me frayer un chemin tout en gardant mon collègue en vue. Il est devant moi mais heureusement je réussi à le doubler avant le premier bouchon.

Nous sommes en file indienne, le passage est étroit, impossible de griller quelques places. Une fois cette difficulté passée, je relance et j’essaie de doubler ceux qui sont plus lents. Bim, deuxième bouchon. Là je me dis que si c’est comme ça tout le long, ça va être chiant.

nocturne-125
Crédit photo : Sophie Photographie

Heureusement, après ces 2 passages il n’y en a plus eu et s’est étalée. Les 10 premiers km sont passés très vite. Et jusqu’à présent, je ne m’en sortais pas trop mal en étant simplement éclairée par la lampe Kalenji. Par la suite, les choses se sont un peu corsées…

… « Tronc »

… »Branche »

Oulà, on va se calmer les gars. Je n’y vois que dalle dans la forêt et j’ai moyennement envie de finir borgne à 2 semaines de la SaintExpress.

Alors, afin d’éviter la catastrophe, j’ai accepté de ralentir un peu et je me suis calée avec les 2 mecs qui étaient derrière moi. Ils m’ont gentiment ouvert la route pour que je les suive en m’indiquant les éventuels dangers.

L’allure est moins rapide que ce que je visais pour la fin mais je n’ai pas tellement le choix. Du coup, on papote un peu tout en gardant le cap. Sur nos montres il reste 3km, on décide de relancer un peu pour la fin. Surtout que j’aperçois une nana, devant, que je peux doubler pour grapiller une place, sait-on jamais.

Il ne te manque pas un truc sur la tête ?

…ENFIN, UN PEU QUAND MÊME

« Dernier virage, il reste 600 mètres » Hein, quoi ?! Pas possible, ma montre affiche 15.5km. Tant pis, je lâche les mecs et termine en sprint, devant la nana, en 1h35. (J’apprendrais plus tard que je me place 8eme au classement de ma catégorie).

Et surtout, devant mon collègue, arrivé 4 minutes plus tard. Bizarrement il n’a pas fait le malin au bureau lundi… héhé

Puis retour sur Paris accompagnée de 2 traileurs bien sympathiques qui cherchaient un covoiturage. J’ai d’ailleurs trouvé que c’était une bonne initiative de la part de l’organisation.

nocturne-641
Non mais cette tête… crédit photo Sophie Photographie

BILAN

Les plus : l’excellente organisation et l’ambiance conviviale. Moins de 600 participants, ça change de l’Eco-Trail par exemple. Le système de covoiturage mis en place. D’autre part, le parcours est super. Majoritairement dans les bois et quelques chemins en lisière de champs avec très peu de passage sur le bitume. De plus, le balisage était parfait, ce qui m’a bien aidé au vu de mon manque de visibilité. Enfin, le buffet gargantuesque de la fin avait l’air terrible. Dommage que l’on n’ait pas pu rester…

Les moins : bon… s’il faut vraiment trouver quelque chose à dire… C’est dommage que le parcours fût plus court que prévu. 16km et des brouettes affichés sur les montres contre les 18km annoncés. Anecdotique au vu de tous les bons points attribués. Mais c’est vrai qu’en arrivant je me suis dit « Oh, bah déjà ! ».

En somme, vous l’aurez compris, malgré les péripéties liées à mon éclairage, j’ai aimé cette course dans son ensemble. Et je reviendrais certainement… avec une frontale qui fonctionne !

3 réflexions sur « LE LIÈVRE ET LA TORTUE : TRAIL NOCTURNE…SANS LUMIÈRE »

  1. Je te reconnais bien ! C’est tout TOI haha !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close