LA CHOUETTE ET LE HIBOU : SOIRÉE TRAIL DANS LA BOUE

Allez, on remet ça ! Samedi soir, une semaine après le Lièvre et la Tortue, j’ai récidivé avec un autre trail nocturne. En effet, je me suis laissée embarquée par Charlotte pour m’inscrire en dernière minute à La Chouette et le Hibou. Pourtant, ce trail de nuit n’était pas prévu dans mon agenda. Or, au vu de ma prestation de traileuse amateur la semaine passée et mon échec à mettre en marche ma frontale, il valait mieux que je re-teste mon matos avant la SaintExpress. De plus, les conditions annoncées laissaient présager qu’on allait bien se marrer.

J’ai encore retrouvé mes collègues

Dans la foret lointaine…

Tout commence samedi après midi lorsque je rejoins Charlotte, Vincent et Violaine. Cette fois, direction Cheptainville, petite bourgade de l’Essonne, à une quarantaine de km au sud de Paris. A notre arrivée sur place il fait frais. 5 degrés… Ah oui, ça pique un peu quand même… Euh… sinon y’a pas une soirée Monopoly dans le coin ? Non ?! Bon, ok…

Nous récupérons nos dossards dans le gymnase mis à disposition pour l’occasion. Il y a déjà pas mal de monde et l’ambiance est chaleureuse. En revanche, dehors ça caille vraiment ! Il fait bien plus froid que la semaine dernière et étant donné qu’il a plu ces derniers jours, le terrain risque d’être bien gras. OK… le ton est donné ! Décidément, on n’est pas venu là pour se faire une partie de cartes…

Traileurs en préparation - La Chouette et le Hibou

Nous commençons à nous équiper pour affronter la nuit et les conditions extérieures… Couches techniques…check. Frontale… check. (Merci Vincent de m’avoir éclairée 🙂 ) Lacets bien noués (hyper important vu la quantité de boue)… check (encore merci Vincent). Dernier pipi de la peur (dixit Violaine) et zou, direction l’arche de départ.

Nous étions près de 600 coureurs à prendre le départ de la 9eme édition de la Chouette et le Hibou. Au menu, un parcours inédit de 19km dans la forêt et 450m de D+…

Il y a d’la gadoue…

18h10 : top départ avec quelques minutes de retard. Un petit malin s’est amusé à débaliser… Mec, tu n’as franchement rien d’autre à foutre un samedi soir que d’aller enlever des balises ?

Bref, on (comprendre les 3 filles) part assez vite en milieu de peloton. Les premières foulées se font dans le village. Puis on arrive sur un chemin relativement plat. J’allume ma frontale, je règle l’inclinaison de mon éclairage. Violaine se met en mode fusée et trace. Quant à moi, je reste avec Charlotte qui mène l’allure et ça va vite. Je doute de ma capacité à tenir sur ce rythme mais bon, tentons ! Puis nous entamons l’entrée dans la forêt avec une première côte. Pas trop raide mais suffisamment longue pour se fatiguer si on attaque trop fort. Si au début je suis toujours derrière Charlotte, je sens qu’elle n’est pas dedans. Du coup, je passe devant et avance à petits pas, tout en ayant un bon rythme. L’avantage c’est qu’en moins de 5 minutes, je me suis bien réchauffée avant d’avancer vers la suite du parcours qui sera plus technique.

Mathilde, Violaine et Charlotte

Beaucoup de gadoue !

Très vite, on arrive sur des passages assez étroits et bien boueux. Si certains traileurs hésitent…à droite ? À gauche ? En plein dedans ? Non mais elles vont être dégueu mes pompes… Oh, allez, ne fais pas ta princesse…. ! Pour ma part, j’ai écouté le coach Vincent et j’ai foncé dedans tout en ayant le pied ferme ! Splaaaaash ! Trop drôle ! J’ai de nouveau 5 ans et je m’amuse à éclabousser mes petits compagnons qui tentaient de ne pas se salir… mouhaha

On enchaine avec des singles, des côtes et des descentes pour relâcher ET relancer. Cocktail parfait. Je m’éclate comme une folle. Puis retour vers la bouillasse. Autour de moi, je vois que ça tombe pas mal… Ce qui me fait bien rire, je l’avoue. Ooooh, ça va ! Je leur demande à chaque fois si tout va bien avant de repartir toute guillerette…. Nananère !

Finalement il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour que je sois punie à mon tour. Et bim ! C’est ça de se moquer… Une bonne glissade sur le flanc gauche. Et dire que quelques secondes avant je comptais enlever mes gants… thanks god ! C’était moins une…

Après avoir été aidée à me relever par 2 mecs sympathiques, j’ai continuer ma progression en faisant un peu moins la maligne et en pestant un peu… Oh allez, ça va ! Ce n’est QUE de la boue… et c’est bon pour la peau ! Mouais…. Je ne me démotive pas pour autant, même en arrivant devant LE passage technique de la course. Celui que je redoutais un peu car on doit le franchir avec une corde. Et clairement, mes bras c’est de la guimauve. Bien qu’il m’ait été impossible de faire le poids parmi les brutasses qui tiraient sur la corde, j’ai réussi à ne pas perdre trop de temps sur cette montée. Puis la descente fût à l’image de la montée, bien raide et technique. Décidément, c’est bien plus dur que la semaine dernière ! Surtout qu’après ça on a enchaîné sur une petite dune de sable… Le marathon des sables c’est pas pour demain, j’te le dis !

Mimi Cracra

Et sinon, c’était chouette ?

Il faut croire que je n’étais pas la seule à subir cette partie car je me suis retrouvée seule pour quelques kilomètres après cela.

La dernière partie était plutôt roulante avec pas mal de singles. Un bénévole annonce que la fin est proche, j’essaie de relancer un peu pour recoller aux traileurs devant. À ce moment, je n’ai aucune idée de ma position dans le classement. Puis, comme au départ, les derniers mètres se font dans le village. Je franchis la ligne d’arrivée en 1h54, 2 minutes derrière Violaine et apprend que je suis 8eme chez les femmes.

Je suis ravie d’être dans le top 10 et d’avoir pris beaucoup de plaisir sur cette course. Le parcours était chouette (haha), bien balisé et l’organisation au top ! Enfin, encore un immense bravo à Vincent qui termine premier. Voilà… mon récit gadouesque est terminé ! J’espère t’avoir donné envie d’y participer.

Ah ! Non… On me souffle dans l’oreillette que mes chaussures ne vont pas se nettoyer toutes seules… On est mercredi….il serait temps d’y songer !

4 réflexions sur « LA CHOUETTE ET LE HIBOU : SOIRÉE TRAIL DANS LA BOUE »

  1. Et alors….. nettoyées tes baskets ?

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ! Elles sèchent… j’espère 🤞🏻

      J'aime

  2. Hé ben 8e femme, BRAVO !! Tu as récupéré un super niveau en à peine quelques mois, t’es trop impressionnante !
    Et le passage à la corde… je crois que les trails c’est pas pour moi, pas tout de suite haha

    J'aime

    1. Olalala c’est trop gentil ! Je suis assez contente d’avoir retrouvé un niveau convenable. Et… il n’y a pas de passage à la corde sur tous les trains 😜 haha

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close