SEMI DE SAINT-WITZ – DADDY’S GIRL

Monter sur le podium ? Moi ? Qui l’eut cru ? Surtout au vu de la semaine sportive que je viens de passer… Et pas au sens propre du terme si tu vois ce que je veux dire…

Non parce qu’entre Choupinette  qui traîne une otite depuis 4 jours, Monsieur qui est en vacances au ski (il a bien choisi sa semaine lui, tiens…),  et ma semaine de boulot qui fût bien chargée… Bah, mes baskets, elles ne m’ont pas vue beaucoup ces derniers jours. Alors avec tout ça, je peux te dire que j’étais au top niveau ! Huuummm

Mais comme quoi des fois…

SATURDAY AFTERNOON FIEVER

Je ne suis pas une habituée des courses le samedi et encore moins en plein après-midi. Mais le départ du semi-marathon de Saint-Witz est prévu à 15h15 et il faut s’y rendre dans ce bled… Étant donné que ce n’était pas loin de chez mes parents et que je suis en mode « maman solo », j’avais prévu de passer le week-end chez eux. Mon père, qui est à l’origine de ma participation, passe donc me récupérer à Levallois pour déposer Little M à sa Maminou. On avale un plat de pâtes illico presto car on est à la bourre !

En arrivant sur place, il fait 1°C et il neige !…. Et merde ! Je n’ai pas pris mes gants… Autant dire qu’à ce moment précis, je me demande bien ce que je fous là ! Ma motivation n’est pas au beau fixe.

« Non mais, sérieux, tu ne peux pas te mettre sous un plaid et regarder une série ? »

…Il faut toujours que t’aies des idées à la con !

…. C’est pas moi ! C’est lui ! (comprendre mon père…)

Bon, maintenant qu’on est là, on ne va pas se défiler hein. On récupère nos dossards, on laisse nos sacs à la consigne et on retrouve les potes du club Macadam 77 de mon père sur la ligne de départ.

Tel père telle fille

I BELIEVE I CAN FLY

PAN ! Le départ est donné. Je m’élance derrière les premiers, en prenant un rythme soutenu, prise par l’élan général (et le froid ^^). Les 2 premiers km se font sur faux-plat puis on enchaine avec une bonne descente. Je me sens bien mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’à cette allure-là, je ne vais jamais finir. On verra !

Après cette longue descente, on enchaîne avec des faux-plat entre les villages de Plailly et Beaupré avant de continuer notre route vers le village de Vémars. Je le sais, mon père m’a prévenue, ce semi est assez technique. En effet, il y a 2 boucles de 10,5km à parcourir et le terrain est vallonné. Il faut donc la jouer fine pour ne pas trop se cramer dans les montées, savoir relancer quand il faut et composer avec le temps de merde !

Malgré la neige qui ne cesse tomber, les bénévoles sont bien là. Ils sont motivés et nous encouragent sur le parcours. MERCI à eux d’avoir braver ces conditions météos. Les kilomètres défilent. Nous sommes un petit groupe de 4-5 à se suivre, dont un mec que je ne connais pas mais qui décide de jouer le lièvre pour moi. Il mène l’allure, me propose de l’eau, à manger et me booste.

DON’T STOP ME NOW

Un peu avant la mi-parcours je comprends que je suis placée 3eme chez les femmes. Je suis étonnée mais ça me booste pour ne pas flancher et espérer monter sur le podium. Mon super lièvre est toujours là, il prend des nouvelles, m’encourage et m’assure qu’il m’emmènera sur ce podium.

Forcément, la deuxième partie je la connais puisqu’on part pour une deuxième boucle. J’essaie de garder le rythme même si ça devient plus dur. Sans compter qu’il neige de plus en plus. On ne voit pas grand-chose, ça fouette le visage, je ne vois plus rien et je n’ai qu’une envie… en finir !

Il reste 2km, mon lièvre flanche un peu, je continue seule en me disant que l’autre nana n’est pas loin derrière et que ce n’est vraiment pas le moment de lâcher. Non mais oh, pas si près du but ! Le dernier kilomètre n’est que souffrance, je râle, je n’arrive pas à accélérer, je n’ose plus relever la tête car je me prends tous les flocons dans la tronche et j’ai peur qu’elle me rattrape. Mais je la vois cette pu**** d’arche… Allez, plus 300m…200m…100m…

Yeaaaah ! Je franchis la ligne d’arrivée en 1h37’31’’ (résultats officiels ici)… Record battu ! Je n’en reviens pas !

FINISH LINE

Cela s’est joué de peu, mais la troisième place est bien pour moi ! Je suis sur le cul !Oups… De plus, je bats mon record de près de 7 minutes… Qui l’eut cru ? Comme dirait ma copine Charlotte, je devrais arrêter de m’entrainer en fait… ^^

Sur le podium

Après avoir récupéré ma médaille, je file au gymnase retrouver mon père et ses amis. Il est assez étonné de me voir arriver si « vite » et me félicite. Ouf ! En fait, c’est peut être la pression de ne pas être loin derrière qui m’a fait galoper plus vite que d’habitude haha. Parce que le padré, il en a sous le pied puisqu’il termine en1h29 ! Respect.

Mon butin

En résumé, malgré le temps j’ai adoré cette course. L’organisation était top pour cette 40ème édition du semi-marathon de Saint-Witz ! En effet, cette course n’a rien à envier aux plus connues, loin de là. Pour moins de 20€ l’inscription, nous avons tous reçu un t-shirt et une médaille de finisher et les femmes recevaient une attention particulière avec une jonquille. C’est d’ailleurs pour ça que j’aime les petites courses de banlieues (souvenez-vous en fin d’année… ici ou ). Enfin, je dois dire un MER-CI à ma maman pour avoir veiller sur Little M et à mon pacer inconnu sans qui je ne serai probablement pas monté sur la dernière marche du podium.

Retrouvez-moi sur Strava

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close